DES EXPERTS EN AGRONOMIE ET EN ENVIRONNEMENT A VOTRE SERVICE

   

 

    
Recherche sur le site   










HOMOLOGATION et NORMES

Après avoir insisté sur le possible ou pas, je voudrais vous sensibiliser à une lecture objective de textes et formules couramment utilisés :

1) Nul n'est sensé ignorer la loi !

Alors pourquoi, à chaque fois que quelqu'un est pris la main dans le sac, dit-il "je ne savais pas ?"


le pôle d'Aspach

2) Homologation / Normalisation du produit fertilisant

Une Homologation, après un travail rigoureux et important (caractérisation, innocuité, efficacité,…) permet de garantir à l'utilisateur l'usage d'un produit adapté aux besoins sol/plante et avec des garanties environnementales (connaissances des éléments traces : métalliques, organiques, pathogènes ; conseil d'une dose d'emploi raisonnée et adaptée). La démarche est individuelle.

La Normalisation est dans la même lignée que l'homologation, donc régit par les mêmes contraintes (caractérisation, innocuité, efficacité) et par les mêmes suivis de fabrication. Dossier plus général.

Or, on assiste à une dérive à plusieurs niveaux :

  • avant, j'homologuais puis je normalisais des familles de produits similaires ; aujourd'hui, on tend vers je ne peux pas homologuer (par exemple : manque de constance du produit…) donc je voudrais normaliser. ATTENTION, cela ne peut être acceptable que si tous les contrôles sont toujours fait avec la même rigueur que pour l'homologation

  • autre tendance : une norme doit avoir un aspect sélectif, aux produits de s'adapter. Aujourd'hui, on tend vers une adaptation de la norme pour accueillir un maximum de produits. C'est dangereux (à terme) et pas nécessaire puisque la législation française est bien faite et couvre tous les cas rencontrables :

    • 1 - l'homologation

    • 2 - la normalisation

    • 3 - le plan d'épandage

    • 4 - le refus
      Avec ces 4 cas tous les produits sont classés !

Pour ce chapitre, je suis un peu provocateur mais pas très loin de la réalité actuelle.

3) Norme (seuils) et Normalité

Une Norme (seuil) est définit par l'homme pour servir de repère, d'alerte, … elle (il) est obtenu(e) à partir de données scientifiques, d'enquêtes et de coefficient de sécurité plus ou moins fort selon le risque potentiel évalué. Cela entraîne que la notion de danger doit et peut être relativisée en cas de dépassement léger.

La Normalité est ce qui est rencontré naturellement dans la nature et qui peut, dans certains cas, être supérieure à des normes existantes. Un exemple pour à la fois expliquer et montrer un risque de dérive :

un sol de l'Est contient à l'analyse :   51 ppm (mg/kg) de Nickel
la norme est de :                                50 ppm

conclusion (hâtive) : sol pollué, pas d'épandage de boue par exemple
or, la Normalité Nickel dans l'Est est voisine de 50 ppm +/- 5,
donc à priori l'homme n'y est pour rien

un autre sol français :  30 ppm de Nickel
la norme est de :           50 ppm

conclusion (hâtive) : pas de problème, possibilité d'épandage de boues par exemple
la normalité dans ce secteur est de 15 ppm de Nickel
donc le sol est 2 fois plus chargé (pollué ?) que ceux normaux du secteur !!

ATTENTION aux conclusions trop rapides.

4) Danger et Risque

Les médias parlent (trop) souvent du Danger de telle ou telle action ou situation. Or, tout est potentiellement dangereux ! mais nous vivons avec le risque qui est ce danger X par l'exposition au danger et en prenant ce recul, nous pouvons juger plus objectivement des mesures à prendre.

Tout cela pour vous sensibiliser à l'importance dans le monde où nous vivons :

  • de bien poser la question

  • de bien mettre dans chaque mot la même chose que son interlocuteur

  • et de relativiser de façon objective des actions positives ou négatives à mettre en place.

RAPPEL :

On ne travaille pas avec un Laboratoire Accrédité COFRAC mais avec un laboratoire

 Rajouter à cela la notion du rapport Qualité/Prix 

Nos anciens éditoriaux

La viticulture française ] Le conseil agricole spécialisé ] Sadef Changement de partenariat ] Evolution de la PAC ] Récoltes 2004 ] Les expertises de Sadef - Pôle d'Aspach ] 2004 est commencée ] Congrès GEMAS/COMIFER 2003 ] Qualité - délai - prix ] Après un été de canicule ] Agriculture et Environnement ] L'agriculture raisonnée ] Fertilisation raisonnée ] Elements traces ] Rapport qualité prix ] [ Normes - homologation ]

 

Contactez nous !

Votre avis, vos attentes vis à vis de notre site Internet,
 nous intéressent ....  cliquez ici


©
Sadef - pôle d'Aspach
- Dernière mise à jour : novembre 2006